Identifiant ou mot de passe oublié ?

L'actualité de l'association

Obtention d'un 100% pour le suivi Distilbène : aidez-nous à sensibiliser nos élus !

Actualité du 20/10/2017

En mai dernier, puis en août, M. le Sénateur JP Sueur a posé une Question Ecrite, à la Ministre de la Santé. Vous pouvez la retrouver en cliquant ici. Jusqu'à présent, le Ministère des solidarités et de la santé n'a pas répondu.

Pour être mieux entendue, sa démarche doit être soutenue par d'autres élus. En 3 clics, ou par courrier, aidez-nous à sensibiliser nos Députés et Sénateurs !

Que leur dire ? Nous vous aidons !


Pour un envoi par courrier postal : vous pouvez télécharger ici un modèle de lettre.

Pour un envoi par mail :

• vous pouvez télécharger ici un modèle de message,

• ou faire un copié-collé du texte figurant plus bas.

Pour les contacter, il suffit de 2 ou 3 clics...


Clic 1
Trouvez vos élus :
• A l'Assemblée Nationale : par recherche sur la carte de France ou par liste des départements.

• Au Sénat : avec cette liste par département.

Clic 2
Sur leur fiche personnelle, cliquez sur " contact " pour obtenir leur adresse postale et leur mail.

Faites, par exemple, un copié-collé du texte ci-dessous (en adaptant ou complétant simplement les parties en rouge)...

Et Clic 3 : envoyez !

Vous voyez, c'est facile et rapide !

Exemple de message à adresser à vos élus


Objet : Distilbène : prévention et Stratégie Nationale de Santé




Monsieur le Député, Madame la Députée,

Monsieur le Sénateur, Madame la Sénatrice,





• La Stratégie Nationale de Santé 2017-2022, actuellement en discussion, prévoit quatre priorités, dont : la prévention et promotion de la santé, la lutte contre les inégalités d'accès à la santé, la nécessité d'accroître la pertinence des soins.




• Réseau D.E.S. France, association de victimes du Distilbène (ou DES), agréée par le Ministère de la Santé, milite depuis sa création (1994) pour une prise en charge adaptée des femmes concernées, car seule la prévention permet de minimiser les conséquences. Elle s'est dotée dès 1999 d'un Conseil Scientifique pour diffuser une information médicale validée.



Le DES, oestrogène de synthèse prescrit inutilement aux femmes enceintes, de 1940 à 1977, a des effets délétères multiples : c'est un problème de santé publique. C'est le premier exemple d'effets à long terme et multi-générationnels de médicaments ; le modèle pour les perturbateurs endocriniens.



Chaque décennie apporte de nouvelles " révélations " sur des effets indésirables graves de la molécule : cancers, malformations. En 2017, les femmes exposées in utero (" filles DES "), présentent des risques accrus de cancers gynécologiques.




• La généralisation du Dépistage Organisé du cancer du col de l'utérus (frottis tous les 3 ans, sans avance de frais), est un objectif phare du Plan Cancer 2014-2019. Or, l'INCa précise sur son site internet que les femmes concernées par le Distilbène sont exclues définitivement de ce programme. Les recommandations du Conseil Scientifique de Réseau D.E.S. France, comme de l'INCa, sont un suivi gynécologique spécifique, comportant un frottis particulier et annuel.




C'est pourquoi, aujourd'hui, je me permets de faire appel à vous pour appuyer la démarche entreprise par M. le Sénateur Jean-Pierre Sueur :



Conséquences de la prescription du distilbène


15e législature



Question écrite n° 01037 de M. Jean-Pierre Sueur (Loiret - Socialiste et républicain)


publiée dans le JO Sénat du 24/08/2017 - page 2709


M. Jean-Pierre Sueur appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la situation des femmes dont la mère s'est vu prescrire le distilbène. Si des dispositions spécifiques ont pu être prises pour prendre en compte les difficultés susceptibles d'affecter la grossesse de celles-ci, des publications scientifiques récentes montrent que les conséquences de leur exposition au distilbène évoluent. Que ces femmes aient été enceintes ou non, elles encourent toujours des risques particuliers tels que la survenue d'adénocarcinomes à cellules claires (cancers ACC) du col utérin ou du vagin ou des risques accrus de cancers du sein ou de dysplasies. La prévention liée à ces risques spécifiques nécessite une consultation médicale avec frottis tous les ans. L'association " réseau DES (diéthylstilboestrol) France " demande que ces consultations puissent bénéficier, eu égard aux conditions dans lesquelles le distilbène a été prescrit en France et aux conséquences induites, d'un remboursement à 100 %. Il lui demande quelle suite, qu'il espère favorable, elle pourra réserver à cette proposition.




(http://www.senat.fr/questions/base/2017/qSEQ170801037.html)




Vous remerciant par avance de l'attention que vous aurez portée à ma demande, et restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires,




Veuillez agréer, Monsieur le Député, Madame la Députée, Monsieur le Sénateur, Madame la Sénatrice, l'assurance de mes sentiments distingués.




(Votre signature)