Actualités

Agissez pour faire évoluer le droit des victimes de médicaments

15 décembre 2021

Directive européenne : participez en ligne, avant le 10 janvier 2022, à la consultation citoyenne, en remplissant un questionnaire ! 

Révisons encore une fois la Directive… Promis, pour 2021-2022 ce sera la dernière fois !

Oui, ces consultations organisées par la Commission européenne n’en finissent pas !… Après les deux réponses que nous avons faites en tant que « shakeholders » (partenaires), voici maintenant le tour de nous tous, les citoyens européens…

Nous pensons, au Réseau D.E.S. France, que nous devons, nous les adhérents de cette association militante, participer à cette consultation pour faire entendre la voix des victimes des effets nocifs de certains médicaments et que, surtout, en cas de demande d’indemnisation, un recours soit possible, alors que cette fameuse Directive de 1985, le rend quasi impossible…

Nous devons le faire pour toutes les autres victimes, même si les « mères » et « filles Distilbène » ne sont pas vraiment concernées, puisque elles peuvent agir au Civil devant les tribunaux…

Alors, renseignez massivement le questionnaire !

Vous trouverez ci-dessous un « modèle » de réponse ; (les guillemets s’expliquent par le fait que les trois quarts du questionnaire sont consacrés aux objets connectés qui ne nous concernent pas et que donc, comme il faut répondre à toutes les questions, nous avons répondu à cette batterie de questions « à l’aveugle », en nous consacrant à la partie défense des consommateurs et donc des usagers des produits de santé)… Mais il faut faire nombre !

Nous comptons donc sur vos réponses et vous en remercions par avance. 

Jean-Jacques Pascal

 

Où trouver le questionnaire ?

Il vous suffit de cliquer sur ce lien !

Vous devrez créer un compte pour pouvoir participer.

Pour vous aider à participer : téléchargez notre diaporama-tutoriel ! 

Nous avons préparé un “modèle” que nous vous proposons de suivre (fichier à consulter / télécharger ci-après)

La consultation porte surtout sur les produits connectés et l’intelligence artificielle mais quelques items concernent les produits pharmaceutiques.

Pour répondre, il s’agit le plus souvent de cocher des cases. La partie plus spécifique à l’intelligence artificielle comporte néanmoins des questions nous intéressant particulièrement, sur la charge de la preuve.

Merci par avance de votre participation !